Interview de Séverine Walter

Formatrice CAP Petite Enfance

Découvrez le témoignage de notre formatrice

Spécialiste de la Petite Enfance, Séverine Walter vous accompagne tout au long de votre formation

Séverine walter, formatrice petite enfance
Directrice de crèche multi-accueil (de 1997 à 1999); infirmière puéricultrice hospitalière dans divers services de chirurgie et pédiatrie générale (1989 – 1996) ; infirmière en cardiologie (1986 – 1988).



Bonjour Séverine, vous êtes l’une des formatrices spécialistes de la Petite Enfance du Cours Minerve. Quel est votre parcours ?

J’ai commencé à travailler comme infirmière en cardiologie mais l’idée de me spécialiser comme puéricultrice a toujours été présente. J’ai toujours eu un bon contact avec les enfants en bas âge et été attentive à leur bien-être, patiente avec eux et à leur écoute. Ma conviction s’est confirmée à la naissance de ma première nièce et les premiers conseils que je pouvais donner à la maman tant au niveau des soins que de l’hygiène de vie en général.

Une fois diplômée, j’ai travaillé dans un service de pédiatrie et chirurgie infantile, service qui assurait aussi les urgences pédiatriques. Si mon métier à l’hôpital pouvait être dur au niveau physique et éprouvant nerveusement, il m’apportait beaucoup humainement et relationellement. Je partageais mon temps entre les soins aux enfants malades (pansements mais aussi repas, toilette, jeux…) et les relations avec les familles. J’aimais également assurer l’encadrement des élèves infirmières ou puéricultrices lors de leurs stages dans le service. Je trouve qu’il est important de transmettre ses savoirs, ses expériences et son savoir-faire aux élèves et à ses collègues nouvellement diplômées. Pendant quelques années, j’ai aussi été jury pour la soutenance du travail de fin d’étude en vue de l’obtention du Diplôme d’Etat d’Infirmière.

J’ai ensuite eu l’opportunité d’obtenir un poste de direction d’un espace multi-accueil*. Ce changement arrivait aussi à un moment où devenue maman, je souhaitais avoir des horaires un peu plus en adéquation avec ma vie de famille. Ma fonction consistait à avoir un rôle éducatif et préventif auprès des enfants et de leurs parents ainsi qu’une mission d’encadrement de l’équipe et d’organisation de la structure. Mon expérience de maman m’a toujours accompagnée dans mon travail et m’a beaucoup aidée à comprendre les réactions ou les attitudes de certains parents.

* structure d’accueil collectif associant halte-garderie et crèche

Depuis combien de temps travaillez-vous au Cours Minerve et quel est votre rôle au sein de l’école ?

Après le congé parental pris pour mon quatrième enfant, j’ai souhaité reprendre une activité professionnelle qui me permettrait aussi de transmettre mes connaissances. J’ai trouvé ce que je recherchais avec le Cours Minerve et j’ai pu ainsi concilier ma vie professionnelle et ma vie familiale. J’y travaille maintenant depuis 2005.

De par mon parcours, je peux travailler auprès d’élèves de différentes formations (CAP Petite Enfance bien entendu mais également les préparations aux concours ATSEM, infirmière, auxiliaire de puériculture, puéricultrice…) et mon implication est très variée :

  • je participe à la création et à la mise à jour des cours (les différents fascicules liés au Développement de l’enfant ou aux Pathologies chez l’enfant par exemple) ; j’ai également participé à la mise en place de l’Espace Interactif et je rédige régulièrement des articles pour Minerve Actualités, la revue mensuelle de l’école
  • j’accompagne les élèves à travers la correction personnalisée de leurs devoirs (je me réfère toujours à la moyenne de l’élève ce qui me permet de situer son niveau, sa progression, sa motivation) et de leur rapport de stage ou encore les permanences que j’effectue chaque semaine et qui me permettent de répondre à toutes leurs questions (cours, devoir, épreuves, débouchés, constitution du rapport de stage…)
  • je les prépare concrètement à leur futur métier à travers l’animation de journées dites de regroupement ou le tournage de vidéos pédagogiques sur les gestes professionnels

Et depuis peu de temps, je me suis prise au jeu de Facebook où j’interviens régulièrement pour communiquer à nos « fans » les bonnes pratiques professionnelles !

Vous parlez de permanences. De quoi s’agit-il et comment cela se passe-t-il ?

Une fois par semaine, je réponds en direct aux questions des élèves par téléphone mais également via la messagerie de l’Espace Elèves ou le courrier.

Les objectifs de ces permanences sont multiples et variant en fonction des attentes de chacun ; il peut s’agir :

  • d’aider un nouvel élève à mettre entre route sa formation (par quel cours commencer, comment s’y prendre pour les devoirs, faire des fiches, travailler régulièrement…).
  • de donner des conseils sur le déroulement de la formation ainsi que sur sa vie professionnelle future (lieux d’activité, missions et responsabilités…).
  • d’apporter des réponses concrètes et précises à des questions portant sur un cours ou un devoir (difficultés de compréhension, explications supplémentaires, ce qui est le plus important à retenir…).
  • de remotiver un élève afin de l’aider à poursuivre sa formation et lui démontrer les efforts déjà investis !

Ces différents contacts permettent d’aider l’élève dans sa formation en le motivant, en l’encourageant, en pointant ses éventuelles faiblesses et en l’aidant à réussir. Cela lui permet de travailler certes seul et à distance mais sans se sentir isolé. Chaque élève peut compter sur mon aide et je l’engage à en profiter !

J’apprécie également ce contact car il me permet de savoir où en est l’élève, de l’aider à avancer et à travailler sur les difficultés rencontrées. Il est important pour moi d’être attentive à ses progrès et de le lui montrer. Le téléphone est un véritable lien « vivant » avec l’élève qui est à distance !

Le Cours Minerve met l’accent sur la pratique professionnelle, à travers les fascicules de cours bien sûr mais également grâce à des vidéos dans lesquelles vous intervenez. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Complémentaires des cours, les vidéos pédagogiques permettent de visualiser de chez soi les gestes professionnels. Grâce à cette présentation dynamique et attractive, l’élève peut mieux comprendre, mieux mémoriser et donc faciliter son apprentissage.

Les élèves peuvent s’en servir pour « réviser » rapidement avant de faire un devoir en rapport avec la vidéo visionnée ou avant les épreuves du CAP Petite Enfance.

Tourner ces vidéos a été pour moi une nouvelle façon de transmettre mon savoir aux élèves. Elles leurs permettent de voir des soins réalisés sur la petite Rose, le bébé filmé, mais aussi sur un poupon professionnel qu’ils devront utiliser lors des épreuves professionnelles d’un examen.

Vous avez également évoqué les journées de regroupement. En quoi consistent-elles ?

Les journées de regroupement que j’anime concernent les thèmes « Hygiène et soins de l’enfant » et « Développement de l’enfant et nutrition/alimentation » ; ces journées sont régulièrement organisées dans notre centre de formation parisien et elles permettent aux élèves :

  • de mettre en pratique la théorie apprise dans les cours correspondants
  • d’être placés en situation d’examen (notamment lors de celles concernant la thématique « Hygiène et soins de l’enfant »)

Ces journées sont toujours très appréciées, les élèves qui y participent sont motivés et dynamiques. Si certains peuvent tâtonner au début de ces « travaux pratiques », ils prennent ensuite de l’assurance dans l’entraînement et leurs gestes deviennent de plus en plus précis et aisés. Cela les conforte aussi dans le choix de leur projet professionnel. Et par leur rencontre, cela leur permet d’échanger sur leurs vécus, leurs réussites, leurs difficultés rencontrées. Là aussi, ils ne se sentent plus isolés et à chaque fois, il y a des échanges d’adresses et de numéros de téléphone !

En ce qui me concerne, j’apprécie particulièrement ces journées car pour moi qui suis aussi à distance, c’est l’occasion de rencontrer les élèves. Les échanges sont riches et productifs ; ils me permettent aussi de réajuster mes interventions afin qu’elles soient toujours adaptées aux besoins des élèves. Je tiens compte de leurs remarques pour avancer. Et à la suite de ces journées, lorsqu’un élève m’appelle lors d’une permanence, je peux mettre un visage sur un nom et un prénom et réciproquement pour l’élève !

Pour toutes ces raisons, je conseille toujours aux élèves d’y participer.

Après avoir bien appréhendé les savoirs et gestes professionnels, les élèves en CAP Petite Enfance doivent obligatoirement effectuer un ou plusieurs stages. Ces stages donnent lieu à la rédaction d’un rapport (pris en compte lors de l’examen). Concrètement, quelle aide apportez-vous lors de cette étape cruciale de leur formation ?

Tout d’abord, je les encourage à prendre le temps de bien lire leur Guide des stages qui leur explique tous les bénéfices à ressortir d’un stage, la façon de réaliser le rapport de stage et le déroulement de l’oral pour la présentation de ce dossier professionnel lors de l’épreuve professionnelle EP2 du CAP Petite Enfance. Ce guide leur apporte de précieux conseils tant pour l’écrit que pour l’oral.

Beaucoup d’élèves demandent en complément des aides et des conseils pour ce travail. Ces demandes peuvent être préalables à la rédaction ou intervenir pendant celle-ci. Les questions posées se font généralement par téléphone ou via l’Espace Elèves. Il m’arrive aussi régulièrement d’en parler lors des journées de regroupement.

La correction du rapport de stage se fait par écrit et de façon détaillée lorsque l’élève l’envoie pour lecture. J’insiste toujours sur l’importance de ce « plus » pédagogique et de profiter de cette aide pour nous transmettre leur rapport avant les épreuves pour arriver prêt le jour « J ».

Mon regard extérieur, professionnel et conforme aux exigences du CAP Petite Enfance permet une correction juste et précise sur la présentation générale, la structure (sommaire, syntaxe, orthographe…), le contenu et la compréhension du travail de l’élève. Je suis à même d’aider l’élève qui le demande et de le guider dans le contenu de son rapport de stage afin de valoriser et enrichir ce travail personnel.

En tant que professionnelle de la Petite Enfance, que pensez-vous de la formation à distance proposée par le Cours Minerve ?

L’enseignement à distance demande de la rigueur pour assurer un enseignement de qualité. Le Cours Minerve est sérieux dans sa démarche et prend de nombreuses mesures tout au long de l’année pour que les cours soient toujours conformes au référentiel.

Les cours sont toujours suivis d’exercices autocorrigés ; les devoirs corrigés par les formateurs sont complétés par les corrigés-types mis en ligne sur l’Espace Elève. L’Espace Interactif permet également à l’élève de s’entraîner et/ou de réviser. Les vidéos pédagogiques et les journées de regroupement complètent l’apprentissage et l’acquisition des savoir-faire techniques. La méthode pédagogique est donc complète et conçue de telle façon que l’élève peut faire son apprentissage de façon autonome.

Malgré la distance, l’élève peut compter sur notre soutien s’il en a besoin, et ce du lundi au vendredi. Par téléphone, par l’Espace Elève ou par courrier, l’équipe pédagogique répond à ses questions ou le guide dans ses apprentissages.

L’école étant ouverte toute l’année, il n’y a pas d’interruption dans le déroulement de la formation, les devoirs sont toujours corrigés, les questions posées trouvent leurs réponses. L’élève dispose de trois ans pour faire sa formation, ce qui lui permet de travailler à son rythme, en conciliant ses activités professionnelles et/ou familiales. C’est sa formation qui s’adapte à son emploi du temps.

Comme les élèves, je travaille aussi à distance et comme beaucoup, je suis mère de famille, je comprends donc et suis sensible à ces problématiques de conciliation et d’organisation. Ma motivation est mon moteur et la réussite des élèves à leur examen est une grande satisfaction. L’essentiel pour moi est que l’élève aille au bout de sa formation et mène à bien son projet !

Enfin, le fait que le Cours Minerve ait une longue expérience en la matière rassure. Les témoignages encourageants de nombreux élèves ayant réussi leur formation le prouvent. Mon expérience sur plusieurs années me permet de dire que la formation à distance mise en place par le Cours Minerve permet aux élèves de développer les aptitudes exigées pour leur future vie professionnelle, tant au niveau de l’autonomie, de l’organisation, de la discipline que de l’esprit de synthèse. Cela constitue un choix adapté et efficace pour quiconque souhaite se former malgré ses contraintes personnelles.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent suivre la préparation proposée par le Cours Minerve ?

Pour suivre cette formation à distance, le futur élève doit être motivé et rigoureux ; une fois inscrit, il ne doit pas hésiter à contacter l’école et les professeurs, il y trouvera toujours une oreille attentive !

Recevez un premier cours
Cliquez ici pour ajouter une autre formation

reussite
REUSSITE
Diplômé ou
100%
remboursé *
pour le CAP

reussite
CHANED
Conformément à la législation,
notre enseignement est
soumis au contrôle
pédagogique de l’état

flexibilite
FLEXIBILITE
• Avec ou sans BAC
• Inscription toute l’année
• Formations à votre rythme
où que vous soyez

satisfaction
SATISFACTION
95%
de nos élèves sont Satisfaits
de leur formation **

Le CAP Petite Enfance, un diplôme indispensable…

Pour travailler dans une crèche, une école maternelle ou encore une halte-garderie, il est nécessaire d’avoir suivi une formation petite enfance complète et de qualité. Le CAP Petite Enfance est à ce titre le diplôme clé pour travailler dans le secteur de la Petite enfance.

Vous souhaitez préparer le CAP Petite Enfance afin de devenir un(e) professionnel(le) qualifié(e) et compétent(e) ? Découvrez notre préparation à distance au CAP Petite Enfance.

Elles ont réussi le CAP Petite Enfance avec le Cours Minerve :

Découvrez le témoignage de Nathalie sur la formation CAP Petite enfance du Cours Minerve

Actualités CAP Petite Enfance :

Le 14 avril 2017

Le Cours Minerve est prêt pour la réforme du CAP Petite Enfance promulguée par un arrêté paru le 13 avril au Journal officiel...


Lire la suite

Le 10 mars 2017

Dans toute la France, du 13 au 18 mars 2017, la 4ème Grande Semaine de la Petite Enfance aura pour thème l'Enchantement !


Lire la suite